Ecrire pour le web

Ah ce bonheur quand on s’aperçoit que plus le temps passe, plus nos articles sont lus !

C’est un travail de longue haleine qui demande inspiration ET structure.

  • Inspiration, parce qu’il faut parvenir à publier au moins 1 ou 2 articles par semaine pour voir son trafic augmenter significativement
  • Structure, parce qu’on n’écrit pas n’importe comment sur le Web non plus. Il y a une démarche à suivre et la voici.

Règle numéro 1: faire des phrases courtes

C’est le b.a-ba de la rédaction sur le web. Que ce soit dans les titres, le chapeau ou le corps du texte, rédiger des phrases concises est indispensable.

Règle numéro 2: penser référencement

Le but d’un article étant fait pour être lu, il faut impérativement penser référencement lors de sa rédaction. On travaille la structure du texte, les mots en gras et les mots clés. On met les bons headers devant chaque rubrique et on écrit un titre explicite qui peut être repris dans un sommaire !

Règle numéro 3: écrire un chapeau

Le chapeau, c’est l’introduction. C’est ce qui va permettre aux visiteurs d’accéder à l’information rapidement. De cette manière il aura les données importantes en premier lieu et rentrera dans les détails dans la suite de l’article. Résultat ? Le lecteur de se lasse pas!

Règle numéro 4: Insérer des liens dans ses articles

Le trafic inbound est important pour le référencement Google. Il permet aussi de nourrir vos articles en faisant appel à d’autres contenus que vous avez pu écrire. Il est intéressant d’insérer des liens qui renvoient à nos propres pages, et de les mettre en valeur par la couleur, la typographie ou les mots clefs. Ca Génère un effet rebond.

Règle numéro 5: insérer des images !

L’image et la vidéo sont les deux vecteurs de communication les plus parlant. Insérer l’un ou l’autre en faisant attention à ce qu’ils soient bien référencés / légendés permet d’accroître le nombre de visiteurs et l’intérêt du lecteur.

Finalement et le plus important : savoir à qui on s’adresse !

On ne s’exprime pas de la même façon à la reine d’Angleterre qu’au reste de la population, et là c’est pareil ! On adapte son vocabulaire et son expression à son domaine, à ses lecteurs, à sa ligne éditoriale.

A vos claviers pour nous écrire si vous avez besoin de conseils

Team Igenève