Comment choisir mon extension de nom de domaine ? (DNS)

Une extension de domaine ?

Ah oui. Les fameux « .com », « .ch », « .fr » et tous ceux qu’on connait qui peuvent être rattachés à un nom de domaine (DNS : Domain Name System). C’est ce qu’on appelle « l’extension de domaine ».

Pour faire simple, dans votre stratégie de sélection de DNS, l’idéal est toujours de prendre le « .com » car celui-ci est universel et s’adapte à toutes vos stratégies.

Ensuite, je vous conseille toujours d’acquérir l’extension de votre pays.

C’est le minimum pour garantir que votre nom de domaine ne sera pas utilisé par un tiers proche de vous !

Comment ça, proche de moi ?

Dans le cas où vous n’avez pas protégé votre marque (comme 99% des professionnels), une tierce personne peut très bien acheter les extensions manquantes et élaborer le même business que vous . Pire encore, il peut détourner le trafic sur son propre site Internet. L’idéal est donc de se protéger un minimum avec l’achat de ces DNS.

Pour autant rassurez-vous, il est très rare que quelqu’un s’accapare toutes les extensions… surtout qu’il en existe des centaines. Ainsi dans notre cas, il faut savoir faire un choix: en vivant en Suisse,  il est important de prendre le « .ch » relatif au pays, et le « .com » qui est un incontournable.

Les noms de domaines sont d’ailleurs plutôt abordables. Que vous soyez restaurateur, PME ou particulier, il faut compter environ CHF 10.- par DNS, ce qui ne constitue en soit pas un gros trou dans le budget!

Mais que faire si mon nom de domaine existe déjà en « .com » ou « .ch » ?

J’aimerais vous dire, trouvez un autre nom de domaine unique pour votre communication !

Bon, facile à dire quand tout a déjà été exploré à notre époque mais c’est heureusement encore possible.

Maintenant que vous avez (au minimum) vos deux noms de domaine, avez-vous réfléchi aux marchés auxquels vous souhaitez vous attaquer ?
Si par exemple votre objectif est l’Angleterre,  l’Espagne, l’Italie ou tout autre pays, il faut impérativement penser à acquérir le DNS de ce pays ! C’est primordial !

Et oui, on adapte ses DNS selon sa stratégie de marché ! Heureusement que vous avez en tout cas le « .com » qui vous permet de communiquer dans tous les pays !

Tout l’enjeu est donc de trouver un nom de domaine libre ou relativement libre dans la plupart des pays où vous souhaitez communiquer !

Prenons un exemple concret:

Je suis en train de développer des portails locaux sous le nom de biyago !

J’ai déjà mis presque 1 an à trouver un nom libre un peu partout. J’ai bien sûr acheté le « .com » et le « .ch » car c’est la priorité dans mon futur marché.
Mais je vise la France, donc j’ai acheté le « .fr ».
En revanche, pourquoi s’arrêter là et ne pas viser les pays francophones ? Je me suis offert le « .be » pour la Belgique, le « .lu » pour le luxembourg et quelques autres DNS.
Étant motivé, je me suis dit que si cela fonctionne, je peux viser le reste du monde !  J’ai donc opté pour encore une vingtaine de DNS supplémentaires !
Vais-je les utiliser ? … On verra bien, mais dans ma stratégie DNS, je préserve ma marque au maximum de toute concurrence et de toute appropriation. En agissant ainsi, j’éloigne les éventuelles personnes qui souhaiteraient utiliser mon nom et qui sont trop proches de chez moi.

Alors oui, 40 DNS entre 10.-CHF et 40.-CHF, cela représente un budget de 1000.-CHF par an. Mais protéger sa marque, ça n’a pas de prix!
Par ailleurs, j’ai fait le choix de ne pas prendre des DNS pour la zone asiatique car dans le cas où je souhaite aller sur ces marchés, je pourrais toujours utiliser le « .com ».

C’est extrême, je l’accorde mais c’est comme ça 😉

Pour résumer …

Prévoyez l’achat du DNS en « .com », celui de votre pays d’implantation et bien sûr, celui de chaque marché que vous souhaitez conquérir. Vous ne le regretterez pas !

Team igeneve